Donner de la visibilité aux figures féminines du théâtre contemporain.

Signature-nb.png

Le collectif Créature, implanté à Montreuil, a été initié par les autrices de théâtre  Dominique Chryssoulis, Léonore Confino, Mona El Yafi et la metteuse en scène Véronique Bellegarde. 

 Rassemblées autour de la conviction que la fiction est une puissante invitation à bousculer

le réel et les assignations sociales, elles en interrogent le pouvoir sur les représentations

des femmes dans nos sociétés.

Loin de vouloir limiter ces « créatures » à des héroïnes, nous souhaitons élargir le spectre des caractérisations, professions, situations traversées par les personnages de femmes, qu’ils soient porteurs d’une charge positive ou négative. Offrir au public une amplitude de rapports possibles au monde peut lui ouvrir des perspectives dans sa façon de se concevoir, loin des stéréotypes.

lecollectifcreature@gmail.com

10 rue Edouard Vaillant

93100 Montreuil

 

 

1/5

À PROPOS DE NOUS

                                                                                                                        

Rassemblées le 7 mars 2020 au théâtre Berthelot-Jean Guerrin lors de la soirée « Montreuil fête ses autrices de théâtre », nous, Dominique Chryssoulis, Léonore Confino et Mona El Yafi, avons voulu poursuivre l’aventure en partageant nos pratiques et en nous fédérant autour de notre métier commun : écrire pour la scène. Véronique Bellegarde, metteuse en scène impliquée dans
le rayonnement des écritures contemporaines n’a pas tardé à nous rejoindre.

 

En croisant nos parcours d’autrices, nous avons remarqué que le sentiment d’illégitimité qui avait longtemps accompagné nos débuts était lié au spectre restreint  des personnages féminins dans les oeuvres dramatiques ainsi qu’à la faible programmation  des textes d’autrices dans les lieux culturels *. Nous nous sommes rassemblées autour de ce constat : si les textes perpétuent des stéréotypes de genre, les femmes restent empêchées dans leur émancipation. Le collectif est né.

 

Le choix de notre nom, Créature, porte notre désir de développer une démarche ouverte et inclusive.
Il unit création et écriture, joue sur une forme d’ironie - la femme « créature de rêve » - , renverse le mythe de Pygmalion, se pare d’une aura fantastique et poétique. Fabriquées par l’imaginaire humain, les créatures se questionnent et se réinventent sans cesse, englobant le féminin et le masculin.

 

* En 2018, 57% d’aides à l’écriture et à la création récompensaient des autrices. Mais seulement 28% de textes de femmes étaient programmés la saison suivante dans les Théâtres nationaux, CDN et Scènes nationales. 

NOUS CONTACTER

Merci pour votre envoi !